La réalité des métiers du comportement canin - Educateur et comportementaliste canin félin formation ACCEFE

Aller au contenu

La réalité des métiers du comportement canin

Formations > Commentaires > Commentaires Comportement Canin
Le comportement du chien
La pratique de l’aide au comportement canin dans les familles est une tâche qui demande un large investissement personnel. Contrairement à d’autres espèces le chien est d’abord un animal qui a besoin de vivre en groupe, en groupe de chiens si possible et lorsque nous le lui interdisons en groupe avec d’autres espèces, l’homme par exemple. Ce comportement est profondément ancré en lui et ses aptitudes à communiquer dépendent essentiellement de ses expériences durant la première partie de sa vie. Mais il est aussi adaptatif et, à partir de sa nature, chez l’homme on dirait sa personnalité, il va produire dans le groupe de vie des signaux qui seront directement en relation avec le milieu. Un chien timide va rester calme dans un milieu stable et calme, placé dans un milieu agité il produira d’autres comportements en fonction de son caractère, agression, fugue par exemple.
Etre réaliste
Donner des conseils sans connaître le milieu de vie n’a pas vraiment de sens car les réactions du chien dépendent du milieu dans lequel il évolue. Et donc le métier du Conseiller en Comportement, souvent appelé Comportementaliste, doit intégrer la connaissance du milieu de vie dans lequel il va intervenir, ce qui veut dire que le plus souvent il va falloir se rendre sur place pour comprendre et expliquer ce qui se passe de manière pertinente. Donner des conseils par internet, par mail, par téléphone, en cabinet se révèle risqué voire potentiellement dangereux puisqu’ils ne tiennent pas compte de la réalité, cela se résume en général à donner des avis d’ordre général le plus souvent inadaptés.
Behaviorist
Comportementaliste
La réalité économique
La conclusion c’est que l’activité de conseiller en comportement (comportementaliste), est un travail à temps partiel avec un seuil de rémunération limité. C’est pour cette raison qu’à l’ACCEFE nous vous proposons une bonne part de la formation en e-learning, nous ne voulons pas demander à nos étudiants de quitter leur travail nourricier pour se former à une activité qui ne pourra pas leur assurer un revenu suffisant. Si vous voulez travailler sérieusement dans le domaine du chien de famille la formation au comportement est un préalable indispensable, mais elle ne peut représenter qu’une activité à temps partiel ou un complément à un autre métier du chien comme éleveur, toiletteur, gestionnaire de pension animalière, assistant vétérinaire etc. Ceux qui vous diront le contraire sont bien en mal de vous apporter la preuve de leurs affirmations.
Retourner au contenu